En direct

En direct


Anais Gallagher fille de Noel revient sur la reformation d'Oasis

Rédaction : le 30 mai 2019

Anais Gallagher est photographe, blogueuse, anglaise, jolie, cool et surtout elle est la fille d'un des plus célèbres musiciens de la planète rock. Récemment, lors d’une interview elle s’est livrée sur la reformation d'Oasis et sur la musique de son père.

C'est au micro des joyeux animateurs du podcast "Happy Hour" que la fille du chanteur anglais Noel Gallagher a parlé d'elle-même, du travail de son père et de la reformation du groupe Oasis.

Sur Poptastic vous écoutez actuellement :

Sur la reformation d’Oasis

Anais Gallagher a répondu à LA question, celle que les journalistes ne se lassent de poser aux ex-membres du groupe rock anglais ou à leur entourage. La réponse fut simple : « Je sais bien que ce n’est pas ce que les gens veulent entendre et j’aimerais être plus mystérieuse, du style « je sais quelque chose mais je ne peux rien vous dire. » mais la réponse est non ». Et de rajouter que, selon elle, l’animosité stagnante entre son père et son oncle est toujours d’actualité.
Voila, ça, c’est fait.

Sur la musique de son père, Noel Gallagher

La jeune artiste anglaise, âgée de 19 ans, estime que la musique de son père et celle d’Oasis sont deux choses très différentes. Elle avoue que, même si écouter Oasis lui apporte réellement de grands moments de bonheur « la musique est phénoménale », sa préférence va actuellement vers le travail solo de son père « parce que c'est vraiment cool et vraiment intéressant et je baigne dedans en permanence». Et de préciser que le fait de voir son père travailler sur ses nouvelles chansons, l’amour qu’il y met pour les écrire et le voir heureux de faire ce qu’il aime « c’est comme une ambiance funky des années 80 en ce moment et c’est vraiment cool ».
Oui, Noel est "funky".

Anais Gallagher, fille de.

Pas facile tous les jours d'être la fille de Noel Gallagher, on l'imagine aisément : vie de folie, alcool, drogue, etc... Eh bien non ! Anais s’empresse de démentir ces idées fausses « Je ne suis pas la voisine la plus bruyante, je ne bois pas, je ne me drogue pas… Je pense que c’est justement parce que mes parents étaient un peu fous, que je suis allée dans le sens opposé et que je suis plus calme. Et même tout à fait réservée ».

Anais Gallagher interview