Emission en cours

British Rock Night

00:00 07:00

Emission en cours

British Rock Night

00:00 07:00

Logo Poptastic Radio

Mes disques de A à Z

Se replonger dans sa discothèque est à coup sûr une forme de voyage autobiographique. Nous les avons oubliés certains disques, rangés depuis longtemps et finalement peu ou pas écoutés depuis. Tandis que d’autres nous ont suivi partout, ils font partie de nous…

Cet album est l’objet idéal pour un voyage immobile, une évasion vers les hauteurs tout en tapant du pied, un remède à l’excitation du monde. À (re)découvrir.

Cet album, McCartney le voulait comme un antidote à l’ambiance délétère qui minait le groupe en prenant le contre-pied des disques précédents à savoir des chansons jouées live, sans retouches en studio, pour retrouver la simplicité des débuts et peut-être ainsi une entente qui lui faisait désormais défaut.

Tout le monde connait cette pochette sans forcément avoir écouté l'album. Dans cet article, je reviens sur les chansons du tout dernier album des Beatles.

C'est avec « The Beatles » que je me plongeais pour la première fois en profondeur dans la production des Fab Four. Ce devait être en 86 ou 87. Et quelle claque !

Sgt Peppers des Beatles n'est pas une simple suite de chansons compilées sur un disque mais peut-être le premier « concept-album » de l'histoire.

N’importe qui se damnerait pour n’avoir écrit qu’un seul des quasi 14 chefs d’œuvre de Revolver, l'album des Beatles, matrice du rock anglais pour des décennies.

Si « Help ! » peut être légitimement considéré comme le sommet créatif des Beatles première période, avec « Rubber Soul », ils entrent de plein pied dans la deuxième période, celle des albums peaufinés en studio...

Écrire sur un groupe à propos duquel tout a déjà été dit... Cela me semble tellement impossible que je resterai fidèle à l’esprit de cette rubrique, faire découvrir ou redécouvrir des albums de manière totalement subjective.

« In The Flat Field » rebutera ceux qui sont plus habitués aux platitudes d’un Ed Sheeran qu’au bruit froid et terrifiant de Bauhaus. Sans doute. Et pourtant, comment nier la place essentielle que tient, aux côtés de ceux de Joy Division, ce disque ?

2009, tout le monde a oublié que cette année-là, Battant fut à la mode, propulsé sur le devant de la scène pour son électro rock minimal accompagné de riffs de guitares assez cradingues et son esthétique noir et blanc.