London Eye, la grande roue de Londres

London Eye fut créée pour célébrer le nouveau millénaire. À l’origine de ce projet à 75 millions de livres sterling, il était prévu une structure provisoire conçue pour être démontée et remontée ailleurs. Mais voila, son succès fut tel que la grande roue de Londres s’est placée au fil des ans en tête de liste des dix monuments privés les plus populaires de la ville avec plus de visiteurs chaque année que le Taj Mahal !

Fabriquées par la société française Poma, les nacelles (ou capsules) du London Eye vous ouvrent leurs portes toute l’année, sauf le 25 décembre et pendant la période annuelle de maintenance qui a lieu au mois de janvier. Ces 32 nacelles climatisées et au look futuriste représentant les 32 arrondissements de Londres, sont numérotées de 1 à 33 (il n’y a pas de numéro 13) et peuvent recevoir 25 personnes.

L’une des meilleurs vues de Londres

S’offrir un tour de Grande Roue londonienne, c’est s’octroyer 30 minutes de rêve : grâce à la conception panoramique des capsules, une vue à 360° sur des monuments typiques de Londres, comme Buckingham Palace, Big Ben, l’Abbaye de Westminster, la colonne de Nelson sur Trafalgar square, et bien sûr le Shard sont visibles depuis le London Eye. Et si la météo est avec vous (ce qui arrive beaucoup plus souvent qu’on ne le pense à Londres), vous apercevrez le château de Windsor, à 65kms de là !

Vue depuis la grande roue de Londres

Une naissance compliquée

Montage de la grande roue de LondresPour donner vie à la Millennium Wheel (appelé ainsi par ses architectes David Marks et Julia Barfield), il n’ y eut pas d’autre solution que de la construire à plat sur la Tamise pour ensuite la soulever et la mettre en place à la verticale. Problème : les ingénieurs avaient sous-estimé la faisabilité de cette opération, il a fallu plusieurs jours et plusieurs câbles de remplacement pour finalement réussir à la hisser.
A noter que l’Eye est la plus grande roue au monde en porte-à-faux, c’est-à-dire qu’elle n’est portée que par un cadre (en forme de A).

Savourez l’instant London Eye

Vue de la grande roue de LondresL’attraction la plus célèbre de Londres est financée en partie par un système de sponsoring. Après s’être appelée British Airways London Eye, puis Merlin Entertainments London Eye, puis EDF Energy London Eye, elle est devenue The Coca-Cola London Eye depuis janvier 2015. Qui dit nouveau sponsor dit nouveau branding, ainsi l’emblématique marque américaine n’a pas trainé pour habiller chaque capsule du logo du soda « qui apporte du bonheur« . Le personnel est également désormais tout de rouge vêtu, et l’on trouve logiquement des affiches de la marque un peu partout.

Tarifs : à partir de £22.45
Billetterie : www.londoneye.com

Vidéo : regardez le passage à 2017 avec le compte à rebours et le feu d'artifices tirés depuis la tour.

Une capsule en privé

Saviez-vous qu’il est possible de privatiser les capsules du London Eye ? Pour toutes sortes d’événements : opération de promotion, lancement d’un produit d’une marque… Mais ce n’est pas tout : si vous êtes en manque d’idée pour célébrer la St Valentin, optez pour la capsule Cupidon et emmenez votre moitié au septième ciel ! Pour la modique somme de £380, Londres sera à vous seuls, accompagnés par une bouteille de Champagne, à consommer avec modération et des truffes au chocolat à consommer sans modération…
Pour en savoir plus : www.londoneye.com/private-capsules-and-events/cupids-capsule/

Pas la peine d'aller ailleurs sur le Web !

Par 
Translate »
Lire plus :
Sampha, premier album Process
Sampha premier album « Process »

Le chanteur et producteur Sampha nous livre son premier album baptisé "Process". Et pour vous faire découvrir son travail, nous...

Fermer