Reformation du groupe Oasis : c'est encore raté !

C'ést par le biais de Twitter que Liam Gallagher a tenté une nouvelle fois de convaincre son frère Noel de reformer Oasis.

"Ecoute Rkid, j’ai entendu dire que tu faisais des concerts où les gens ne peuvent pas boire d’alcool, c'est le truc le plus bizarroïde que tu aies jamais fait !! Bon, allez je te pardonne, reformons "The Big O" et arrête de me faire chier avec ça. C'est ma tournée". Dans ce message du 20 juillet, qui rentrera certainement dans le top 10 des tweets les plus incroyables, Liam fait allusion à un concert donné la veille par son frère dans le château d'Edimbourg où le public n'avait effectivement pas le droit d'apporter des boissons alcoolisées dans la zone principale.

Une heure après, Liam retente sa chance avec un simple mais insistant "Cmon" ("Allez"), resté sans réponse.

Reformation du groupe Oasis : c'est encore raté

La suite des supplications de Liam se soldera le lendemain par un lapidaire "OK, je prends ça pour un NON" qu'il signera froidement de ses initiales LG. C'est ainsi que Liam Gallagher a une fois de plus mis fin à l'espoir d'une réunion du Oasis, après avoir relancé Noel sur Twitter.
C'était bien tenté.

Comment ces deux frères ayant monté l'un des groupes les plus iconiques de la Britpop en sont arrivés à se détester autant ? Il y aurait en fait deux versions : celle dévoilée dans le doc "Supersonic" (Mat Whitecross - 2016) ou Liam Gallagher raconte qu'un soir, alors qu'il partageait encore sa chambre avec son frère, il est arrivé bourré et dans le noir ne trouvait pas l'interrupteur "j'ai pissé sur sa toute nouvelle chaîne stéréo de Noel". Et puis il y cet épisode de 2009, lors du festival en Seine, où après une énième dispute entre les frères, Noel quitte le groupe officiellement précisant qu'il était hors de question de travailler avec Liam un jour de plus. Leur tournée fut immédiatement annulée.

Quelle que soit la véritable explication, les frères Gallagher n'ont jamais vraiment cessé de se fighter, réduisant à néant les espoirs de leurs fans de voir se reformer un jour le groupe Oasis. Et ce n'est pas le vent magistral que Liam vient de se prendre qui changera la donne.

Photos : Stefan Brending (Liam Gallagher)  / Drew de F Fawkes (Noel Gallagher).