En direct

Rock'n Taf

09:00 20:00

En direct

Rock'n Taf

09:00 20:00


AIM Cold Water Music

Rédaction : le 12 juillet 2019

Le premier album d'Andrew Turner, musicien anglais, DJ et producteur plus connu sous le nom d'AIM se nomme « Cold Water Music » et c'est le disque idéal pour les futurs jours gris d’automne.

Nous sommes en 1999. La décennie qui est sur le point de se terminer a vu le centre de gravité artistique se déplacer vers Bristol en Angleterre où Portishead, Massive Attack et Tricky ont bouleversé de leurs splendeurs le paysage musical ambiant. De leurs expérimentations est né le trip hop, savant mélange de hip hop, d’électro, de soul, de funk qui va infuser toutes les strates de la création de l’époque. On ne compte plus les disciples des sorciers de Bristol même si personne n’égalera jamais les « Dummy » et autres « Blue Lines » de Portishead et Massive Attack. Ces deux albums furent un choc absolu pour l’étudiant que j’étais au début des 90’s et j’y reviendrai dans cette rubrique ultérieurement mais comme le principe alphabétique domine ici, penchons-nous donc sur ce « Cold Water Music » d’AIM sorti en 1999.

AIM est en fait Andrew Turner, musicien anglais, DJ et producteur et « Cold Water Music » son premier album et d’ailleurs le seul siégeant dans ma discothèque. On retrouve ici 14 titres d’une beauté souvent majestueuse, lorgnant bien sûr vers des contrées trip hop mais également du côté d’un hip hop langoureux.
« Cold Water Music » convoque souvent les violons et suggère de grands espaces en cinémascope. Parfois comme sur « Downstate », le rythme s’accélère quelque peu le temps d’une très subtile évocation de notre Serge Gainsbourg national. Plus loin le terrifiant et grandiloquent « Demonique » glace l’atmosphère avec ses extraits du film « Halloween » de John Carpenter avant que les intonations soul de « A Tree A Rock And A Cloud » et sa trompette jazzy nous rassurent.
Multipliant les collaborations que ce soit avec la voix de Kate Rogers sur un « Sail » au ralenti semblant échappé d’un album de Tricky ou avec les rappeurs QNC sur « The Force » ou YZ sur « Ain’t Got Time To Waste », AIM balaye tout l’éventail du genre, n’invente rien mais livre un disque qui n’a pas pris une ride, idéal pour les jours gris d’automne. Ne vous laissez pas influencer par la (superbe) pochette glacée de l’album, cet album fait chaud au cœur.

Christophe Billars.
Retrouvez ses chroniques également sur le blog Galettes Vinyles

Aim cold water musicÉcoutez "Cold Water Music" de AIM dans la playlist "Albums Station" entre 22h et 6h du lundi au dimanche sur Poptastic Radio.