Vous écoutez

Titre

Artiste

En direct

Sonic Rock

09:00 19:00

Logo Poptastic Radio

Rozi Plain les 10 titres impeccables de Prize

Rédaction : Christophe Billars le 1 février 2023

L’année 2023 ne pouvait pas mieux commencer. Quel bonheur de découvrir une artiste et un album que l’on aime sans réserve.

C’est pourtant paraît-il le déjà cinquième disque de Rozalin Leyden qui œuvre sous le nom de Rozi Plain depuis 2008, il était donc temps que je me réveille mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Puisse cette modeste chronique convaincre quelques-uns d’aller jeter une oreille sur « Prize » et les 10 titres impeccables qui le composent.

Mais d’abord il est d’usage de faire les présentations. Rozalin Leyden est une jeune femme de 36 ans originaire de Winchester en Angleterre. Renseignements pris, ça se situe un peu au nord de Southampton, dans le sud du pays donc. Elle s’est installée à Bristol, haut lieu de la création musicale anglaise depuis les mythiques 90’s, et y a créé un label pour se lancer dans une carrière musicale d’inspiration folk. Elle a fait la première partie du barde hippie folk Devandra Banhart et a également contribué avec François and The Atlas Mountains.

Ce qui séduit d’emblée dans « Prize », outre l’exceptionnelle qualité des compositions, ce sont ces sonorités chaleureuses toutes en douceur et rondeurs qui en assurent la cohérence. Cette musique aux confins du folk et de la pop mais qui s’échappe parfois, grâce à une batterie soyeuse vers le jazz ou même vers une electronica sensuelle, mélancolique et rêveuse, est immédiatement aguicheuse. De plus cette séduction se fait sans effets de manche. Pas de traits soulignés ici, pas de poudre aux yeux, tout est subtil, chaque son à sa place. Et des sons il n’en manque pas cet album, à commencer par la voix légèrement mutine de Rozalin qui vous prend par le cou mais aussi la batterie mate et feutrée, des cuivres qui s’invitent sur deux titres et des chœurs aériens, véritables bijoux comme sur la magnifique « Painted The Room ».

Rozi Plain chronique de l'album Prize

On s’émerveillera également des claviers aussi variés qu’inventifs qui constituent l’écrin dans lequel les chansons en clair-obscur de Rozalin s’épanouissent pour notre plus grand plaisir.

« Agreeing For Two » ouvre le bal de la plus belle des façons, maintenue en apesanteur par des claviers tourbillonnants et des chœurs vaporeux mais bien ancrée au sol par une guitare qui en assure la solidité. Tout l’art de Rozi Plain est là dans cet équilibre subtil entre folk, pop et électronique. Rien ne la fera dévier de sa route par la suite.

Le plus-que-parfait « Complicated » s’insinue de façon chaloupée dans votre esprit, « Help » a tout d’un tube avec son motif de clavier obsédant, de brèves montées de sève dont on ne sait si elles sont dues à des claviers ou à des cuivres, des chœurs qui s’envolent. Un très grand titre.

On retrouve les mêmes splendeurs dans « Painted The Room » avec un jeu de batterie absolument saisissant et des entrelacs de claviers qui entrainent la chanson vers les hauteurs.

Sore” ralentit le tempo mais pas le sentiment d’émerveillement que l’on ressent devant cette beauté ouatée. « Spot Thirteen » débute en suspens, simplement maintenue par une guitare avant que des cuivres se déversent en vagues puissantes. La batterie entre en jeu alors que des notes de piano cristallines y ajoutent une note d’étrangeté. Piano que l’on retrouve sur une batterie brinquebalante sur un « Standing Up » d’abord claudiquant qui va petit à petit trouver son rythme et son équilibre, montrant à quel point les musiciens maîtrisent ici l’art de la construction. Il ne reste plus qu’à clore les débats. C’est chose faite avec le synthétique « Blink » traversé de zébrures électroniques du plus bel effet.

Pas une faute tout au long de ce « Prize » à coup sûr l’album de ce début d’année. Une telle maîtrise dans la composition et dans l’art difficile des arrangements mérite tous les éloges. Abrégeons-là donc cette chronique pour replonger dans ce cocon velouté qu’est le 5ème album de Rozi Plain. Avant de découvrir les précédents ?

Christophe Billars

Retrouvez les chroniques de Christophe Billars également sur son blog Galettes Vinyles

Auteur

Passionné de musique, lui-même musicien, compositeur et parolier. Sur Poptastic, Christophe livre régulièrement des critiques affûtées sur les albums d'artistes britanniques ou en rapport avec la scène musicale britannique.