En direct

En direct


Sparks, un groupe Pop Rock américain So British

Rédaction : le 5 février 2019

Certes, les frères Mael du groupe Sparks ne sont pas nés sur le sol britannique, mais leur culture musicale nourrie à leurs débuts par les groupes anglais Pink Floyd ou The Kinks ainsi que leur excentricité légendaire, pourraient presque les faire passer pour un groupe So British !

Le groupe Pop Rock s'est d'abord illustré dans un groupe managé par Todd Rundgren nommé "Half Nelson". En soi, c'était déjà un chouette nom : l'amiral Nelson ayant perdu un bras à la guerre, effectivement, de Nelson n'en restait plus guère que la moitié (half). Mais Albert Grossman, auparavant imprésario de Bob Dylan et Janis Joplin, entre autres, fut apparemment très inspiré par le look des eux frères - Russell Mael et ses cheveux frisés, et Ron Mael, son air bizarre et sa moustache à la Hitler - au point de les comparer aux Marx Brothers et de vouloir les appeler les Sparks Brothers. Hors de question pour les deux frangins qui pensaient avec raison qu’on ne les prendrait jamais au sérieux. Par conséquent, le terme « Brothers » passa à la trappe et ne fut conservé que  « Sparks » qui se traduit en français par "Étincelles".

Sur Poptastic vous écoutez actuellement :

L'énorme succès des Sparks, sorti en 1974, "This Town Ain't Big Enough For Both Of Us" ne doit pas faire masquer leur véritable talent d'auteurs-compositeurs, ciseleurs de petits bijoux comme l'étonnant "Le Louvre".

Moins exhibitionnistes et irrévérencieux que les Queen, les Sparks, en live, étaient excellents, restant sobres dans leur jeu de scène, comme on peut le voir dans ce concert de 1976.

Daniel Lesueur.

(Article inspiré d'un extrait de "Dicorock des Pseudonymes & Noms de Groupes" coécrit par Didier Janeault chez l'éditeur Camion Blanc)

Dernier album en date du groupe Sparks : "Hippopotamus" publié en 2017.

Tags