Emission en cours

Albums Station

00:00 07:00

Emission en cours

Albums Station

00:00 07:00

Logo Poptastic Radio

Genesis : de Peter Gabriel à Phil Collins

rédigé par le 24 juin 2022

Ils font partie des habitués des platines de Poptastic Radio, toutes périodes confondues, le groupe de rock Genesis vient de terminer sa tournée d'adieux. L'occasion de revenir sur un épisode particulier du groupe. Quand un groupe a eu un chanteur exceptionnel, comment le remplacer ? C'est la question posée par l'auteur Daniel Lesueur.

Durant huit ans, le succès du groupe anglais Genesis reposa en partie sur le génie de Peter Gabriel, Après l’audition de 400 chanteurs,  une évidence s’imposa : Gabriel était unique !

Retour sur les sixties, lorsque tout musicien amateur rêvait de ressembler à un Beatle. Peter Gabriel, Anthony Phillips, Tony Banks et Mike Rutherford ne font pas exception à la règle. Bientôt se joindra à eux le batteur Phil Collins qui officiait dans un groupe sans lendemain, Flamin' Youth. Trop influencés par leurs aînés de Liverpool, ils n’ont pas encore de personnalité bien définie.

Flamin' Youth

Un premier album

Leur premier 33 tours, From Genesis To Revelation, sort fin 1968 sur le label Decca. Leur producteur Jonathan King a voulu faire d'eux des nouveaux Bee Gees, mais hélas le résultat manque d'envergure. Leur disque est bon, certes, mais il ne sort pas du lot (il s’en est vendu si peu à l’époque qu’il est difficile à trouver aujourd’hui : une édition originale coute au bas mot une centaine d’euros). S’agit-il d’un clin d’œil à la pochette toute blanche du disque des Beatles sorti au même moment ? Celle de Genesis est… toute noire !

vinyle rare de Genesis

From Genesis To Revelation, disponible sur le site CD and LP

Il leur faut rompre le contrat avec Jonathan King

Genesis doit travailler d'arrache-pied pour pouvoir, en 1970, publier ce que les fans éclairés considèrent à juste titre comme leur vrai premier album, Trespass. Dès lors, chaque nouveau 33 tours créera l'évènement : Nursery Cryme (1971), Foxtrot (1972), Selling England By The Pound (1973) et The Lamb Lies Down On Broadway (1974).

The Lamb Lies Down on Broadway en version animée. Une création original de Nathaniel Barlam.

En ce moment sur Poptastic :

Écoutez notre sélection de titres de Genesis sur l'application gratuite
100% pour Android et iOS.

Appli Poptastic Radio Google PlayAppli Poptastic Radio iPhone
poptastic radio application

Genesis est considéré comme un groupe "planant"

Progressif par excellence, le succès de Genesis repose en grande partie sur le jeu de scène exubérant de son chanteur Peter Gabriel, qui n’hésite pas à se déguiser en fleur ou en mutant bubonneux ! Or en 1976 celui-ci décide de faire carrière seul. La formation, prise à la gorge, doit lui trouver un remplaçant. Une audition monstre est organisée, durant plusieurs semaines.

400 chanteurs se présentèrent

Avoir peut-être la chance de remplacer Gabriel, ça ne se refuse pas et les prétendants furent légion. Aucun, hélas, n’était à la hauteur des prouesses vocales de Peter Gabriel. Et, à chaque fois, le batteur du groupe, Phil Collins, s’usait la voix à montrer aux prétendants comment ils devaient chanter. Au bout du compte, l’épouse de Phil Collins constata que, durant les auditions, c’était son mari dont la voix évoquait le plus celle de Gabriel. Il fut donc décidé, d’un commun accord, que Phil serait désormais, à la fois, chanteur et batteur du groupe de Genesis, le groupe se résumant à un trio (d'où le titre de leur album And Then They Were Three). Ceci ne pose pas le moindre problème en studio, mais s’avère délicat en concert : il est impossible de chanter et de frapper sa batterie sans être essoufflé rapidement.

Sur scène, Collins ne jouera plus de batterie… au moins provisoirement

Afin d’y remédier, décision fut prise d’engager un nouveau batteur, Bill Bruford. Ce n’était pas un inconnu, il a travaillé avec deux très grands groupes : Yes et King Crimson. Sous l’impulsion de Collins, Genesis devint un groupe très populaire, enchaînant tube sur tube à partir de Abacab en 1981. Parallèlement, Phil Collins entamait une carrière solo tout aussi grandiloquente. Et Peter Gabriel aussi ! Pas de jaloux !

À suivre.

Daniel Lesueur
Retrouvez les ouvrages de Daniel Lesueur sur le site de l'éditeur Camion Blanc

Photo de couverture : Tony Morelli

Et vous ? Quels sont les chansons et albums de Genesis que vous aimeriez écouter plus souvent ?

Vous pouvez envoyer vos réponses en commentaire.


Commentaires
  1. Christian Joly   Sur   24 juin 2022 à 22 h 38 min

    Bonsoir, Genesis est un groupe qu'on ne se lasse pas d'écouter, que ce soit avec Gabriel ou Collins..... depuis le son progressif des années 70 vers un son plus pop et même New Wave des 80's... jusqu'à l'album Invisible Touch de 1986 où ils sont pris un virage trop grand public pour continuer à se démarquer. Merci à Claude et à Daniel 🙂

    • LIVERBAS   Sur   22 juillet 2022 à 18 h 42 min

      GENESIS celui que l on adulait vraiment etait celui de peter gabriel car il avait une ame profonde avec lui apres avec phil c est devenu plus show biz etsurtout commercial a en mourir beaucoup moins intime je me souviens d un fameux concert a LYON a la bourse du travail je crois au tout debut du groupe nous etions a peine dans la salle mais mon dieu quel pied quel spectacle hallucinant ce jour la et je n ai plus jamais ressenti la meme chose avec phil au chant mais bon j ai tjrs aime GENESIS quand meme mais je l ecoutai de facon differente j etais moins transporte vers je ne sais ou et pas besoin de shit pour ca croyez moi voila mais la derniere tournee m a fait extremement de peine pour phil qui malheureusement n arrivait plus a trouver sa voix helas mais il a ete tres tres courageux pour tous ses fans il merite un grand respect pour ca et pour toute son oeuvre en solo

  2. Christian   Sur   24 juin 2022 à 23 h 14 min

    ... ils serait moins long d'énumérer les albums que j'apprécie un peu moins plutôt que mes préférés : And Then There Were Three et Duke affichent un son résolument Collins tout en contenant quelques perles : Snowbound, The Lady Lies, Behind the Lines, Man of Our Times. Quant à tout ceux d'avant 1986, votre choix sera le bon 🙂 Merci !

    • Poptastic Radio   Sur   25 juin 2022 à 7 h 37 min

      Merci à vous Christian pour vos commentaires et suggestions, toujours importantes pour la programmation musicale de Poptastic. Genesis est un groupe qui divise les "fans" et l'origine de ce clivage se trouve précisément dans le sujet de l'article de Daniel.

  3. christian t   Sur   25 juin 2022 à 19 h 03 min

    Bonjour, pourquoi faire l'impasse sur les 2 albums de Genesis réalisés entre 1976et 1977 avec Phil Collins au chant A trick of the tail et Wind & wuthering pourtant considéré par de nombreux fans comme les meilleurs album de Genesis avec Phil chanteur avec Duke

    • Poptastic Radio   Sur   28 juin 2022 à 21 h 18 min

      Bonjour Christian. On ne peut pas dire que j'ai fait l'impasse sur deux albums puisque en fait je ne parle d'AUCUN : le titre "AND THEN THEY WERE THREE" est simplement cité parce que c'est la traduction de leur état de trio : ET ALORS ILS FURENT TROIS. Mais ce n'est pas une "chronique", c'est juste pour rappeler qu'ils ne sont plus que trois.

      • Philippe   Sur   1 juillet 2022 à 10 h 58 min

        Bonjour, Après 75 le groupe ne fût pas un trio mais un quator car Steve Hackett n'a quitté Genesis qu'en 77. D'ailleurs, à mon sens, la meilleur période n'est pas celle de Gabriel ou Collins, mais celle avec Hackett. Mais même dans les années 80 Genesis à toujours su faire du rock progressif. Sans titres pop le groupe aurait disparu bien plus tôt

  4. PERTUSA   Sur   27 juin 2022 à 11 h 37 min

    Genesis avec Peter Gabriel ou Phil Collins restera THE groupe rock qui aura " poetisé" un sentiment que beaucoup , à l'époque, ont cantonné à la brutalité d'une révolte trop "triviale pour être honnête" ...

  5. Cyrille   Sur   29 juin 2022 à 10 h 14 min

    En 1986, année de sortie de Invisible Touch pour Genesis et So pour Peter Gabriel, j'avais 13 ans. Trop jeune pour connaitre leur passé musical sur le moment... J'ai découvert tout cela après coup et j'ai toujours une préférence pour Peter Gabriel, entre les albums avec Genesis et ses albums en solo...

  6. Thierry   Sur   30 juin 2022 à 14 h 53 min

    Le passage direct dans votre article du départ de Gabriel à "And then there were three" est trop brutal. Ils étaient 5 puis furent encore 4 au départ de Peter avant de n'être plus que 3. Comment oublier la présence du génial Steve Hackett qui prit encore part aux 2 albums pépites À trick of the tail et Wind and wuthering ?

  7. Eiffel   Sur   30 juin 2022 à 16 h 48 min

    Vous connaissez si mal Genesis pour dire qu'après le départ de Peter Gabriel ils se sont retrouvés à 3 ? S'il est vrai que 'And then they were three' est bien le premier album à 3 de Genesis, vous oubliez de dire qu'après le départ de Gabriel ils se sont retrouvés à 4 (Rutherford Collins Banks Hackett) et qu'ils ont signé 2 albums majeurs : A Trick of the Tail, et Wind and Wuthering. Difficile de passer sous silence cette période à 4 !

    • SCHERTZER   Sur   1 juillet 2022 à 16 h 51 min

      Je rajouterai que lorsque l'excellent Steve Hackett fît sa révérence en 1977 pour des raisons d'égo et d'ententes, ce dernier accoucha d'un excellent chef d'oeuvre et premier album d'une très longue carrière solo.... Voyage of the acolytes est somptueux, l'univers de Steve se montre au grand jour....la preuve, le groupe de Steve Hackett existe toujours à ce jour et compte d'innombrables fans dont j'en suis...peace

    • Daniel LESUEUR   Sur   2 juillet 2022 à 9 h 10 min

      c'est pas que je connais mal le sujet, c'est que je ne peux pas mettre autant de texte dans un article internet (les gens "décrochent", arrêtent de lire dès que ça devient trop long) que dans mes bouquins qui dépassent 300 pages.

      • Cholle   Sur   24 juillet 2022 à 18 h 20 min

        Peter Gabriel était un génie scénique, un acteur. Phil Collins super batteur et le courant passait avec le public quelque soit le pays dans lequel il se produisait; Tony Banks taiseux et exceptionnel clavieriste et le meilleur pour la fin: Steve Hackett fabuleux guitariste, discrèt sur scène même avec son groupe, comme gêné de savoir si bien jouer de la guitare; heureusement il continue à se produire en public. Grâce à eux le rock progressif ne peut pas s'éteindre et à chaque écoute on découvre encore ce groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *