Vous écoutez

Title

Artist

En direct

Summer Rock

09:00 22:00

En direct

Summer Rock

09:00 22:00

Background
Logo Poptastic Radio

Radio Rock - Good Morning England

Rédaction : le 18 janvier 2020

"Good Morning England", n’est pas simplement un petit bijou du cinéma britannique et un hommage à la pop musique anglaise. Non. C’est aussi et surtout le récit d'une époque.

Un temps où les radios étaient contrôlées par le gouvernement et où les pourfendeurs de la libre expression devaient jouer au chat et à la souris avec l'absolutisme étatique. Ceci est une histoire [de] dingue, ceci est une histoire vraie.
Le guitariste des Who, Pete Townshend a dit une phrase qui résume à elle seule l’essence même du film : « C’est comme de dire : “prenez toute la pop music, mettez-la dans une cartouche, vissez le couvercle et tirez”. Qu’importe si ces dix ou quinze morceaux se ressemblent. On se fout de savoir à quelle époque ils ont été écrits, ce qu’ils veulent dire, de quoi ils parlent. C’est cette putain d’explosion quand on dégaine l’arme qui compte. C’est l’événement. C’est ça le rock’n’roll. C’est pour cela qu’il est puissant. C’est une force unique.»

Radio Rock des hits choquants

Angleterre, Mer du Nord, 1964. Une idée de génie a été trouvée pour se soustraire au diktat du gouvernement établi : émettre depuis des cargos au milieu des eaux internationales, pour ne pas être inquiétés par les autorités anglaises. Fondée par le jeune producteur irlandais Ronan O' Rahilly, Radio Caroline, la radio de rock anglais qui a inspiré le film, va toucher plus de 8 millions d'auditeurs en moins de 15 jours.
Ce film profondément drôle et nostalgique, réalisé en 2009 par Richard Curtis ("4 Mariages et un Enterrement", "Coup de Foudre à Notting Hil"l) est une immersion au cœur de la bataille des ondes qui a vu s’opposer une bande de rockers mélomanes au gouvernement ultra-conservateur. Une plongée psychédélique qui raconte la vie à bord d'un groupe d’animateurs radio complètement excentriques mais passionnés de musique.
Ces pirates amoureux de Pop et Rock britannique sont prêts à tout pour diffuser sur les ondes cette musique classifiée "indécente et interdite" par le gouvernement au pouvoir. Orgies et musique à fond rythment leur quotidien. Rendez-vous compte, à l'époque en Angleterre, il n'y avait que la BBC
Aux débuts des années 60, les influences Rythm'n'Blues U.S font rugir leur fureur de vivre en sortant des hits "choquants" et "incandescents". Ici, l’atmosphère est électrique et la rébellion se branche tous riffs dehors dans tous les sens du terme. La jeunesse britannique déborde d’une énergie qui va déferler sur la planète entière et faire exploser tous les carcans ultra-conservateurs.
Inquiété par ce phénomène, le gouvernement anglais cherche à les faire taire. Le rock ce n’est pas vraiment leur tasse de thé. Ils se lancent alors dans une chasse aux radios pirates propagateur du son rock. Un style de musique qui, soit dit en passant, restait plutôt confidentiel aux débuts des années 60… Quelque part le pouvoir en place avait eu une bonne intuition quant au potentiel du rock en devenir.
Le rock’n’roll n’est pas politique, certes... Mais si les engagements de John Lennon par exemple sont loin, à la base, d’être politique, la répercussion de sa musique va toucher toute une génération et sa notoriété grandissante va parfois servir à des fins politiques.

Orgies et musique a fond sur Radio Rock

Ce film prend délibérément 100% parti pour les corsaires radiophoniques déjantés. Les scènes alternent les moments sur le bateau Radio Rock où l’on s’éclate au son des vinyles rock’n’roll aux tic-tacs des fades réunions d’un gouvernement sclérosé dans sa guerre contre cette musique anglaise nouvelle.
Des répliques chocs des personnages à la Tarantino jusqu'à la dimension délicieusement absurde et fantasque de Wes Anderson, en passant par les clans déjantés à la "Trainspotting", "High Fidelity", on retrouve avec plaisir et complicité les références de "Good Morning England".
Les différents membres du gang de joyeux allumés électrisent les multiples facettes des nombreuses familles du rock : du hippie qui diffuse au lever du soleil du rock psyché californien (Grateful Dead, Jimi Hendrix) jusqu’au DJ noctambule messie du rock transgressif (Elvis, Rolling Stones). Chaque animateur radio occupe une tranche musicale en lien avec leur personnalité bien trempée et le style musical qui les identifie. Ici, sur le bateau l’idée fondamentale est « je passe ce morceau donc je suis ». A vous de vous identifier en écoutant la bande originale du film. Attention, c’est une vraie madeleine qui explose !

1989. Radio Caroline subit l’abordage et la destruction de la marine anglaise et hollandaise. La fin de l’histoire ? Non car le public a largement contribué financièrement à racheter tout ce qui avait été détruit par les autorités. Aujourd'hui, on peut encore écouter Radio Caroline sur… Internet !

Émilie Dupont.

Vidéo (en anglais) sur Radio Caroline après le raid de 1989.

À Voir

"Good Morning England" disponible sur Amazon (voir le prix)

À lire sur le même sujet

"L'histoire des radios pirates" par Daniel Lesueur, disponible sur Amazon (voir le prix)

Photos extraites de "Good Morning England" -  Réalisateur : Richard Curtis - Année de sortie :  2009


Commentaires

Les commentaires sont fermés.